JACOV De Juifs à Chrétiens : A l'origine des valeurs


Accueil > Groupe de recherche

CV Justine Palleau

Quand j'ai eu 8 ans, j'ai décidé que quand je serais grande je ferais des études d'histoire. C'est donc tout naturellement qu'après mon bac ES je me suis inscrite à la faculté de Toulouse II – Le Mirail en histoire en septembre 2006.

Après la licence, la question du choix du master s'est posée : quelle période étudier ? Quelle spécialité choisir ? Mon intérêt avait été éveillé dès mon arrivée à l'université par le thème des contacts entre les juifs et les musulmans durant le Moyen Âge. Ainsi quand l'opportunité de partir en ERASMUS à Valence pour travailler sur le quartier juif de la ville s'est présentée je l'ai saisie. Avant mon départ de Toulouse, un dossier de texte en partie inédit m'avait été envoyé par José Ramón Magdalena Nom de Deu, un professeur de philologie de Barcelone, qui portait sur le sujet des juifs. Et durant tout mon séjour valencien, j'ai donc travaillé sur ces documents, en allant en archives, mais aussi grâce à l'aide de mon tuteur à l'université de Valence, Juan Vicente García Marsilla.
 
Durant mon master 1, dirigé par Claude Denjean, je me suis intéressée au rôle qu'exerçait le Bayle General, un fonctionnaire royal spécifique au Royaume de Valence, sur les juifs de la juiverie. Le cas de Valence est très intéressant en ce qui concerne les juifs en raison de la taille de la communauté qui était présente, et de son dynamisme jusqu'à la fin du XIVe siècle. Dans cette étude j'avais décidé de laisser une place importante à feu Leopoldo Piles Ros, qui a laissé de très important travaux sur l'autorité du Bayle sur la cité et dont l’œuvre fait encore autorité en la matière. Je me suis ainsi interrogée sur la nature des relations qu'entretenaient les autorités royales et les juifs, et sur les différents intervenants dans les affaires en ma possession.
 
Cette année, pour mon master 2, toujours dirigé par Claude Denjean, j'ai décidé de reprendre les documents déjà étudiés en partie l'année dernière et grâce à l'ajout de nouveaux de m'intéresser cette fois au thème des juifs et des échanges commerciaux dans la ville. L'ensemble des textes étant hétéroclite, il est difficile de traiter un seul et même sujet face à la richesse et aux grandes nombres d'informations qu'ils contiennent. Comment pouvons-nous qualifier les échanges entre juifs et chrétiens ? Quel sorte de commerce exerçaient les juifs dans Valence ? Avaient-ils des métiers particuliers ? Ces différentes questions sont à intégrer dans la période transitoire que représente la fin du XIVe siècle et le début du XVe siècle pour la communauté juive alors.
 


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page